[TG1] --- Retour à l'écran

Jeux de rôle en toile de fond de ciné jeux.

Modérateur: Maitre de Jeu

Aimeriez-vous revoir Ezra Hewitt au cinéma ?

Avec plaisir ! C'est une actrice de talent !
2
25%
Pourquoi pas, elle pourrait retrouver de bons rôles
4
50%
Pas du tout, qu'elle continue la peinture
2
25%
 
Nombre total de votes : 8

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Gérard Cousin » Jeu Juin 18, 2015 15:34

L'action pure et pure, j'en fais toujours effectivement!
Suffit de lire Zero! :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Gérard Cousin
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 21091
Inscription : Mer Août 09, 2006 16:39
Localisation : Suresnes

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par TG1 » Mer Juil 01, 2015 16:00

Image

Bonsoir et bienvenue sur TG1 pour ce quatrième numéro de Retour à l'écran, une émission proposant aux téléspectateurs de découvrir ou redécouvrir d'anciennes stars du cinéma de Gérardmerveille, leur carrière passée, ce qu'ils sont devenus depuis, et leurs projets d'avenir. Vous avez été nombreux à nous suivre lors des soirées consacrées à Megan Andrews, Alice Ayres et Jack Landers, et à donner votre avis sur votre envie de revoir ou pas ces acteurs dans nos salles de cinéma.
Si on dresse pour le moment un bilan de vos votes, votre préférence parmi les trois artistes que nous avons reçus va à Megan Andrews, que 66,67 % d'entre vous aimeraient beaucoup revoir sur les écrans. En revanche, Jack Landers a moins créé l'entousiasme, son retour étant attendu avec impatience de seulement 33,33 % des téléspectateurs, bien qu'au total 83,33 % d'entre eux ne soient pas contre ce retour malgré tout.

Notre prochain invité fera-t-il naître chez vous un sentiment d'impatience plus grand ou au contraire serez-vous moins emballé à l'idée de son retour ? C'est la réponse que nous découvrirons en fin d'émission, après que nous vous ayons présenté celui-ci. Car ce soir, je reçois un acteur ayant fait carrière au cinéma entre 2014 et 2024, après avoir fait auparavant une carrière dans le mannequinat. Il a été découvert par la société Kaoru Corporation et a notemment tourné dans le film film de la réalisatrice Shannon Gatehouse Timeless Attraction dont il tenait le premier rôle, j'accueille ce soir à mes côtés

Maxxie Kanno

L'ex mannequin aujourd'hui âgé de 45 ans fait son entrée sur le plateau de l'émission sous les applaudissements du public, vêtu d'un costume très décontracté. Il serre la maine de l'animateur Jeff Berkley et salue le public, puis s'assoit sur le fauteuil réservé à l'invité. Jeff Berkley attend alors quelques instants que les applaudissements se taisent, puis s'adresse à son invité.

Image
Je suis ravi de vous recevoir ici ce soir, Maxxie, d'autant plus que vous aviez disparu de la sphère médiatique depuis plusieurs années. Qu'étiez-vous devenu ?

Je suis retourné quelques années vivre dans mon pays natal, et j'occupais la plupart de mon temps à militer pour des œuvres caritatives pour venir en aide à certaines population de mon pays.

Vous êtes né en effet en Iran, où vous avez passé toute votre enfance. Pour quelle raison aviez-vous choisi à votre majorité de quitter votre pays pour venir à Cinéjeu Island ?

J'ai tout simplement fui mon pays. En 2008, la situation y était assez difficile, et je craignais qu'une guerre éclate. J'ai décidé alors d'aller tenter ma chance ailleurs. J'ai pris toutes mes économies pour me payer le voyage jusqu'à Cinéjeu Island, et j'y ai démarré une nouvelle vie.

Vous arrivez sur l'île sans un sou, comment vous en êtes-vous sorti ?

J'ai heureusement bénéficié de l'aide de personnes une fois sur place, mais rapidement j'ai trouvé un travail de serveur, ce qui m'a permis de me prendre un petit appartement dans le quartier ouvrier de Gérardmerveille.

Vous rencontrez rapidement celle qui sera votre femme plusieurs années durant, l'actrice Habiba Hachim. Est-ce elle qui vous a donné envie de faire du cinéma comme elle ?

Pas directement. Lorsque nous nous sommes rencontrés, Habiba venait d'abandonner ses études de droit pour réaliser son rêve de petite fille en devenant actrice, sans jamais avoir pris de cours de comédie, mais elle écumait les castings sans obtenir de rôle. De mon côté, j'étais serveur dans un café, et tout ce que je voulais c'était gagner de quoi vivre dans un premier temps.

Vous êtes repéré par un homme un jour qui vous propose de faire des photos. Imaginiez-vous faire une carrière dans le mannequinat en venant à Gérardmerveille ?

Evidemment non ! D'ailleurs même si cette carrière m'a permis de mieux gagner ma vie, ce métier ne m'a pas beaucoup plu et rapidement j'ai eut envie de tout arrêter. C'est là qu'Habiba a essayé de me convaincre de tenter ma chance avec elle au cinéma. Elle me disait qu'avec mon visage je pourrais faire carrière.
J'ai accepté pour lui faire plaisir, et on a été à quelques castings ensemble. Peu après, nous avons rencontré Cristina Glass...


La réalisatrice

... c'est ça. Elle nous a dit beaucoup aimer le duo que l'on formait, et nous a proposé de rencontrer une productrice avec qui elle travaillait : Kaoru Emilie Liam. A priori nous les inspirions puisqu'elles se sont lancé un défi entre elles : écrire chacune un film pour nous deux. De là sont nés les deux premiers films dans lesquels nous avons tourné.

Votre compagne n'a pourtant pas fait carrière longtemps dans le cinéma, et finalement c'est vous qui resterez plus longtemps dans le métier.

Oui, Habiba a été l'objet de nombreuses critiques concernant ses prestations sur les trois films qu'elle a tournés, ce qui la touchait beaucoup. Elle a vite compris qu'elle ne supporterais pas ça longtemps, et elle a préféré mettre un terme à sa carrière avant que ça ne lui prenne trop la tête. De mon côté, le métier d'acteur m'amusait, bien plus que celui de mannequin, alors j'ai continué.

Vous avez pourtant vous aussi rencontré des difficultés à vos débuts.

Effectivement, et après mes trois premiers films j'ai eut beaucoup de mal à obtenir de nouveaux rôles. J'ai d'ailleurs pensé un moment faire comme Habiba et arrêter de suite le cinéma. Mais j'ai d'abord tenu bon, et finalement la société MMP m'a fait signer un contrat pour plusieurs films, ce qui a été un élémént déclencheur dans ma carrière.

On peut le comprendre, MMP était à l'époque l'une des plus grosses sociétés de production de la ville, pour ne pas dire LA plus grosse. Elle produisait beaucoup de films qui avaient tous des retours plutôt très bons. Vos prestations dans ses films sont d'ailleurs d'avantage appréciées que les précédentes.

Oui. Les cours de théatre que j'avais pris entre temps m'avaient permis de m'améliorer.

Vous avez tourné dans de très nombreux films, pour Well Walling Production, Blizzard Prod, Morcar Prod, Misterdada Studio, ... et notamment dans l'un des rares films de la réalisatrice Shannon Gatehouse dont vous tenez le premier rôle masculin. Il s'agit d'une histoire sentimentale entre deux personnages vivant à plusieurs siècles d'intervales. Comment se passait le tournage avec Shannon Gatehouse ?

C'est une brillante metteuse en scène, et je ne comprends toujours pas aujourd'hui pour quelle raison elle n'a pas poursuivi sa carrière ! Tout se faisait naturellement avec elle. Elle a le don de vous faire comprendre immédiatement et en peu de mots ce qu'elle attend de vous. J'ai rarement tourné dans de telles conditions.

On regarde justement un extrait de ce film qui à l'époque avait rencontré un franc succès, à la fois du côté des critiques et du public.

- Allez... vous en, dit Catherine à plusieurs reprises. Laissez-moi... seule... je vous en prie.

Cela va faire presque une dizaine de minutes que la jeune fille répète ces mots, sans que Jean et sa femme Marie (Joanna Davis) ne comprennent à qui elle s'adresse – à eux ou à quelqu'un de son imagination. Ils restent silencieux, devant son lit, en ayant les larmes aux yeux. Marie fait de son mieux pour que Catherine aille mieux. Jean fait le signe de la croix quand sa fille tousse une nouvelle fois.

- Allez-vous en ! crie Catherine de toutes ses forces en regardant ses parents. Laissez-moi tranquille ou vous allez mourir vous aussi !

Catherine a compris que sa maladie est contagieuse. Elle l'a entendu dans son esprit. Grâce à Rémy avec qui elle communique par télépathie, un garçon de son âge qui vit en 2009 alors qu'elle vit en 1689. Une magnifique amitié de presque trois cent ans d'écart nait entre les deux personnes. Rémy lui a expliqué que la maladie qu'elle a est très grave, s'attaquant
Image
aux poumons et qu'elle peut infecter ses parents lorsqu'elle tousse. Quand il lui a dit qu'elle allait mourir de ça, elle n'a pas pu s'empêcher de pleurer et de demander comment lui sait tout ça, sur cette maladie.

- De mon temps, on utilise ce qu'on appelle des antibiotiques ou le vaccin, qui nous permet de ne pas attraper la maladie, explique Rémy. J'aimerais vraiment t'aider mais comment faire ?

La jeune fille ne sait pas quoi lui répondre, consciente de ce qu'elle vit actuellement et des moyens qu'ils disposent tous les deux. Sur internet, chose que Catherine ignore totalement et dont elle n'a absolument rien compris du principe quand Rémy a tenté de lui expliquer, Rémy a trouvé une méthode qui pourrait aider Catherine mais elle ne pourra pas tout faire seule, il faut l'aide de ses parents. Mais comment peuvent-ils croire sa fille ?


Timeless Attraction
Misterdada Studio (2023)

Dans ce film vous incarnez un personnage vivant au 21è siècle, et qui communique avec une femme vivant des siècle avant ça, et touchée par la même maladie que lui. Le scénario mélange les genre en allant du drame à la comédie sentimentale tout ça entremêlé d'éléments fantastiques. Qu'est-ce qui vous a plu dans ce rôle à l'époque ?

J'ai aimé la manière comment était traitée cette histoire, les relations entre ces deux personnages qui arrivent à s'aimer sans jamais s'être vus, ni même s'être touchés. Le scénario de Leila Sansel était vraiment très bien écrit, et j'était convaincu que cette histoire toucherait un large public.

L'année d'après vous êtes à l'affiche du drame Faultless America co-produit par InShadow Production™ et Chpom Entertainment, un autre film centré sur la maladie puisqu'il s'agit ici du SIDA. La maladie est un sujet qui vous touche particulièrement ?

Qui ne le serait pas ?... (silence)

Pourquoi avez-vous à l'époque décidé d'interrompre votre carrière alors que vous étiez un acteur très apprécié ?

Cela faisait dix ans que j'exerçait ce métier, et même si je ne tournais pas à un rythme effrené, j'étais épuisé. Je me suis beaucoup investi dans chacun de mes films, et les derniers que j'avais tournés avaient été particulièrement éprouvant. Les choses n'étaient pas faciles non plus dans ma vie personnelle puisque je me suis séparé à l'époque d'Habiba, et j'ai donc souhaité me rapprocher de ma famille et retourner en Iran.

Et aujourd'hui, l'envie de revenir au cinéma se fait sentir. Pensez-vous que le public ait également envie de vous revoir sur les écrans ?

Je l'espère. A l'époque je pensais avoir fait le tour de ce que je pouvais offrir au public, mais aujourd'hui je pense pouvoir offrir d'autres choses que je ne pouvais pas il y a dix ans.

Eh bien nous allons rapidement découvrir si le public est curieux de vous retrouver ou pas, car nous sommes arrivé au moment d'interroger les téléspectateurs. Comme chaque semaine, vous pouvez tous participer à ce sondage en votant sur le site Internet de TG1, rubrique "Retour à l'écran", ou sur la page Facebook de l'émission.
Avant de découvrir votre réponse à ce sondage, nous allons faire une courte pause publicitaire. Vous avez donc quelques minutes pour donner votre avis, puis nous nous retrouverons avec Maxxie Kanno pour la deuxième partie de ce nouveau numéro de "Retour à l'écran".

A tout de suite !
Chaîne Généraliste de Gérardmerveille
Avatar de l’utilisateur
TG1
Producteur culte
Producteur culte
 
Message(s) : 673
Inscription : Mar Mars 17, 2009 17:55
Localisation : Gérardmerveille

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Gérard Cousin » Mer Juil 01, 2015 16:04

Il est Iranien? :o
Je savais pas...
Comme quoi c'est "utile" comme émission! :mrgreen:
En tout cas, je crois qu'il n'a pas bosser avec GCP... (ou il plutôt il a tourné un ou deux films pour nous mais qui sont jamais sortit...)
Image
Avatar de l’utilisateur
Gérard Cousin
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 21091
Inscription : Mer Août 09, 2006 16:39
Localisation : Suresnes

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Morcar » Mer Juil 01, 2015 16:45

J'ai fait des recherches sur le wiki de Kaoru et sur le forum pour trouver les infos concernant l'acteur. J'ai moi aussi découvert des trucs parfois :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23233
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Erbaf » Mer Juil 01, 2015 17:03

Leila Sensel est la compositrice pas la scénariste. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8826
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Corbeau » Mer Juil 01, 2015 17:48

Et c'est Leila Sansel Erbaf, pas Leila Sensel :mrgreen: :mrgreen:

Un acteur qui, je dois bien l'avouer, m'intéresse moins que les trois précédents ! Mais très bonne émission tout de même. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Corbeau
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 4150
Inscription : Jeu Nov 28, 2013 12:50
Localisation : Sur son arbre perché

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Erbaf » Mer Juil 01, 2015 18:29

Corbeau a écrit :Et c'est Leila Sansel Erbaf, pas Leila Sensel :mrgreen: :mrgreen:

Le jeu s'est trompé, pas moi.
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8826
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Corbeau » Jeu Juil 02, 2015 2:10

Ben tiens...
Avatar de l’utilisateur
Corbeau
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 4150
Inscription : Jeu Nov 28, 2013 12:50
Localisation : Sur son arbre perché

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Gérard Cousin » Jeu Juil 02, 2015 17:09

Erbaf a écrit :Le jeu s'est trompé, pas moi.

On dirait une Chuck Norris Fact ta réponse! :lol: :lol:
Image
Avatar de l’utilisateur
Gérard Cousin
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 21091
Inscription : Mer Août 09, 2006 16:39
Localisation : Suresnes

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par TG1 » Sam Juil 04, 2015 23:26

Il vous reste peu de temps pour voter, la pause publicitaire va bientôt être terminée.
Chaîne Généraliste de Gérardmerveille
Avatar de l’utilisateur
TG1
Producteur culte
Producteur culte
 
Message(s) : 673
Inscription : Mar Mars 17, 2009 17:55
Localisation : Gérardmerveille

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par TG1 » Ven Juil 10, 2015 11:30

Image
Nous sommes de retour en direct sur TG1 pour ce nouveau numéro de "Retour à l'écran", en compagnie de Maxxie Kanno.

Maxxie, avant la pause publicitaire nous sommes revenus sur votre carrière d'acteur mais nous n'avons pas parlé en détail de la société de production avec laquelle vous avez démarré, à savoir la Kaoru Corporation. Cette société a aujourd'hui fermé ses portes il y a
plusieurs années. Qu'avez-vous ressenti en apprenant la nouvelle ?

J'ai eut beaucoup de peine pour tous ces gens avec qui j'avais démarré dans le métier. Ca m'a d'autant plus marqué que cela est arrivé à l'époque où ma carrière décollait. Contrairement à eux, ma carrière n'était pas dépendante de la Kaoru Corporation, et j'ai donc pu poursuivre mon chemin. J'ai essayé d'apporter mon aide comme j'ai pu dans cette situation, mais je ne pouvais pas grand chose.

Avez-vous compris les choix de Kaoru Emilie Liam à l'époque ?

Oui et non. A l'époque Kaoru s'était lancée dans un tout nouveau projet en créant le pôle Avenir de la Création Artistique au sein de sa société, dans le but de la création artistique, majoritairement théâtrale, de GerardMerveille. Je connais sa passion pour le théatre, et je comprenais donc pour quelle raison elle se lançait dans un tel projet. Mais je ne comprenais pas pourquoi cela devait se faire au détriment du pôle Production
Image
cinématographique. Sa société avait alors bien assez d'argent pour engager quelqu'un pour gérer cette partie du boulot si cela n'intéressait plus Kaoru.
J'ai essayé de la convaincre de le faire à l'époque, mais elle ne voulait pas remettre sa société à un producteur qui n'aurait pas la même vision artistique que la sienne. Elle n'a pas réussi à trouver une personne qui lui convenait, alors elle a préféré laisser de côté ce pôle de sa société. Un gâchis à mon avis.


La Kaoru Corporation avait un style bien à elle. Pensez-vous que parmi les productions d'aujourd'hui l'une est parvenue à combler le vide laissé par la fermeture de la société qui vous a lancé ?

Oui et non. Chaque société a un style bien à elle, qu'on ne peut jamais vraiment remplacer. Mais d'autres sociétés depuis ont été sur le même créneau plus art et essai que grosse production, comme l'était Kaoru Corporation.

Si vous revenez au cinéma, quelles sont les sociétés d'aujourd'hui avec lesquelles vous aimeriez le plus travailler ?

J'ai travaillé avec plusieurs sociétés encore en activité déjà, mais parmi les nouvelles j'aime beaucoup ce que fit Les Films du Corbeau, ainsi que Black Box Recorder. Il y en a une plus ancienne également, et qui n'est plus très active mais dont j'aime beaucoup les productions : Loupieau Production France.

Eh bien après tout ça, je vous propose à présent de découvrir si les téléspectateurs souhaiteraient ou pas vous revoir au cinéma en découvrant les résultats du sondage que nous avons effectué auprès d'eux, qui s'affichent sur l'écran derrière moi.

Image

La moitié d'entre eux aimeraient beaucoup vous revoir, semble-t-il. Qu'en pensez-vous ?

Je suis assez surpris du résultat de votre sondage. Je ne me suis jamais posé la question de l'attente ou pas du public pour faire carrière, mais je m'attendais à ce qu'une majorité se moque totalement de me revoir. Mais il y a quand même un tiers de vos téléspectateurs qui ne veulent pas du tout me revoir (sourit).

Seriez-vous du genre à voir le verre à moitié vide ?

Pas du tout, mais il ne faut pas regarder uniquement les résultats qui m'arrangent. Ce sondage est très flatteur, mais il faut bien voir tout ce qu'il révèle.

En attendant, j'espère pour vous qu'une production sera intéressée pour vous proposer de revenir à l'écran.
Merci en tout cas d'avoir accepté de revenir sur votre carrière ici sur le plateau de Retour à l'écran.

Ce fut un plaisir.

Quand à nous, on se retrouve très prochainement pour un nouveau numéro de Retour à l'écran, dans lequel je recevrai cette fois-ci une actrice connue du grand public pour son rôle dans la franchise Western Union, mais dont la carrière compte des films très différents les uns des autres : Ezra Hewitt.
D'ici là, on se retrouve mardi soir pour notre rendez-vous TdinG de ciné. Bonne fin de soirée à tous !
Chaîne Généraliste de Gérardmerveille
Avatar de l’utilisateur
TG1
Producteur culte
Producteur culte
 
Message(s) : 673
Inscription : Mar Mars 17, 2009 17:55
Localisation : Gérardmerveille

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par TG1 » Ven Août 07, 2015 15:14

Image

Nous sommes de retour ce soir en direct sur TG1 pour le cinquième numéro de Retour à l'écran. Chaque émission vous propose de découvrir ou redécouvrir d'anciennes stars du cinéma de Gérardmerveille, leur carrière passée, ce qu'ils sont devenus depuis, et leurs projets d'avenir. Vous avez ainsi déjà pu découvrir ce que sont devenus Megan Andrews, Alice Ayres, Jack Landers et Maxxie Kanno, et vous nous avez à chaque fois à donné votre avis sur votre envie de revoir ou pas ces acteurs dans nos salles de cinéma.
Pour le moment, vous semblez préférer revoir les deux actrices que nous avons reçues ont remporté d'avantage de suffrage que les deux acteurs. Nous allons voir ce soir si cela sera le cas également pour notre nouvelle invitée puisque je reçois ce soir à nouveau une actrice.

Elle a démarré sa carrière avec la société de production Quad9, dont elle fut par la suite en partie propriétaire, et a joué des rôles pour le cinéma de 2015 à 2024, notamment le rôle principal de la franchise Western Union dans certains volets. J'accueille ce soir à mes côtés

Ezra Hewitt

L'ancienne actrice âgée de 38 ans fait alors son entrée sur le plateau de l'émission, vêtue d'une longue robe noire. Elle embrasse de l'animateur Jeff Berkley et salue le public, puis s'assoit sur le fauteuil qui lui est réservé. Jeff Berkley attend alors quelques instants que les applaudissements du public se taisent, puis s'adresse à son invité.

Image
C'est un plaisir de vous recevoir ici ce soir, Ezra. Vous qui avez un moment fuit totalement les médias, pour quelle raison avez-vous souhaité revenir ainsi sur scène ?

Il est vrai que j'ai fuit un moment les médias, qui me harcelaient à propos de la fermeture de la société Quad9. Je ne souhaitais pas en parler, et j'en avais assez que le sujet revienne sans arrêt sur la table quelle que soit la discussion, alors je me suis tenue à l'écart de tout ça.
Mais aujourd'hui beaucoup de temps est passé, et il est vrai que je ressent l'envie de revenir vers le
cinéma, à nouveau face à la caméra, ou pourquoi pas peut-être derrière.

Vous devinez bien que nous allons aborder le sujet ce soir, car votre carrière est intimement liée à l'histoire de la société Quad9. Vous ne souhaitez toujours pas revenir sur les conditions de la fermeture de celle-ci ?

Non. C'est un sujet qui aujourd'hui encore me peine vraiment, et je n'ai vraiment pas envie d'en discuter. Pas dans les médias tout du moins.

Vous avez démarré votre carrière avec Quad9, donc, dans une comédie titrée "Panaché? Pas bourré!" qui à l'époque avait fait 170 000 entrées. C'était seulement le second film produit par cette société à l'époque. Comment vous êtes-vous retrouvée attachée à ce projet ?

J'ai été tout simplement recrutée lors d'un casting. A l'époque j'ai eut envie de tenter ma chance dans ce métier, et j'étais prête à accepter n'importe quel contrat pour mettre un pied à l'étrier. Il s'avère que c'est pour ce film qu'on m'a fait une première proposition, alors j'y suis allée. Je dois vous avouer que je n'y croyais pas trop, et jamais je n'aurais pensé qu'il aurait fait autant d'entrée !

Vous enchaînez à l'époque les séries Z, qui font par la suite même plusieurs millions d'entrées, mais c'est surtout avec le rôle de Pauline Gribiche, définie par la production elle-même comme une jeune femme avec l’esprit d’une vieillarde qui n’aime rien, se plaint de tout et critique les gens qui l’entourent, que vous vous faites remarquer. Pourtant lorsque Quad9 décide de produire une suite, vous refusez de reprendre le rôle. Pour quelle raison ?

Au départ je ne voulais même pas incarner ce rôle. J'avoue que j'avais un peu pris la grosse tête après les quelques succès que j'avais enchaînés, mais François...

François Méthanol, le PDG de Quad9...

Oui, François Méthanol a fini par me convaincre de l'incarner. Je voulais pourtant aller vers autre chose à l'époque, et j'ai donc refusé de tourner dans la suite.

Vous tournez ensuite dans le serial Lost Shadows, dont la première saison n'avait pas trop mal marché sans décoller vraiment non plus. Quel souvenir gardez-vous de cette expérience ?

J'en garde un souvenir assez mitigé. A l'époque la télévision de Cinéjeu Island n'était pas comme celle d'aujourd'hui, et il n'existait pas de séries. Quand je me suis engagée pour incarner ce rôle pendant deux saisons, je n'imaginais pas quel serait le rythme de travail. C'est très intensif, j'ai trouvé ça très dur.

Pourtant votre performance sur ce serial est remarquée au point que vous voliez même la vedette à la star de la franchise : Raoul Frizzell.

Je ne suis pas certaine que Raoul était vraiment dans cet élément sur ce serial. J'ai même été surprise qu'il tienne aussi longtemps à la tête de celui-ci. D'autant plus qu'elle ne devait à l'origine durer que trois saisons uniquement.

Et pourtant aujourd'hui douze saisons existent, ainsi que deux films. Qu'avez-vous pensé de ce qu'est devenu le serial au fil des ans ?

Le serial n'a eut plus rien à voir avec ce qu'il était, à partir de la saison 9. Mais c'était une bonne chose. Il a su se renouveler et s'améliorer. D'ailleurs le public a été d'avantage présent pour les dernières saisons, moi la première.

Pour revenir à votre carrière, après une saison de Lost Shadows, vous signez avec MMP pour un rôle majeur de votre carrière, celui d'Ellen Jefferson dans la franchise Western Union. Cela ne vous a-t-il pas mis trop de pression sur les épaules ?

Ari Golan m'a un peu trompée à l'époque, quand il m'a engagé sur ce film (rires). Il m'a présenté ça comme un gros projet évidemment, mais totalement nouveau. Il m'a décrit l'intrigue globale du film et quel était mon rôle dans celle-ci, sans préciser qu'il s'agissait d'un "Western Union". Comme le film ne se déroulait pas à l'époque du Western, je ne me suis doutée de rien, et ce n'est que plus tard qu'il m'a mise dans la confidence.
A l'origine le budget prévu était également inférieur, et puis finalement MMP a décidé de mettre les gros moyens et d'en faire une superproduction.


On regarde un extrait de ce film, co-produit à l'époque par MMP et Blakstad Films.

- Los Angeles, 2017 -

Le crissement de la rame de métro retentit tandis qu'elle s'arrêtait dans la gare. Sous la lueur blafarde des néons éclairant le couloir sous-terrain, des petits groupes de personnes s'échappèrent du ventre du train, croisant ceux qui allaient prendre leur place à l'intérieur. Alors que les portes des wagons s'apprêtaient à se refermer, des pas de course se firent entendre dans l'escalier menant à la gare, et une silhouette apparut à toute vitesse, décidée à ne pas manquer le départ.
L'homme se glissa in extremis dans le métro, tandis que les deux battants se refermaient. Se retournant, il observa l'homme qui arrivait à son tour au pas de course sur le quai, tandis que le train redémarrait. Puis tranquillement, il alla s'installer sur un siège libre, sans quitter du regard celui qui était à sa poursuite.

Assise sur un siège à l'autre bout du wagon, Ellen avait observé la scène sans rien dire. Prévenue par Sean (David Reyes) qui était à la poursuite de leur
Image
cible, elle avait investi le métro avant que le Nephilim, un soldat de l'Armée Céleste, n'arrive. Tandis qu'il pensait avoir échappé à son poursuivant, et être à l'abri, elle était là, prête à remplacer son collègue au pied levé.
Ellen était l'une des meilleures combattante des Gardiens de Brume. Chaque nuit, elle pourchassait les Nephilims qui tentaient par tous les moyens de découvrir les secrets de son organisation, et les mettait hors d'état de nuire. Depuis plusieurs années, son travail avait sensiblement diminué, laissant penser que la guerre serait bientôt finie, mais depuis peu, une recrudescence de Nephilims donnait l'impression à la Gardienne que l'Armée Céleste s'apprêtait à lancer une offensive de grande envergure.
Le métro s'arrêta dans la station suivante, et la cible s'échappa du train d'un pas assuré. Discrètement, Ellen partit à sa suite.

Le Nephilim hâta bizarrement le pas, comme s'il avait découvert qu'il était suivi. Ellen comprit alors qu'il était grand temps pour elle de passer à l'action. Ne se souciant plus de sa discrétion, elle attrappa son arme sous son manteau de cuir, et se lança à la poursuite de sa cible. Rapidement, elle gagna du terrain sur le Nephilim. Sa vitesse de course avait toujours été l'un de ses points forts.
Soudain, elle s'arrêta et pointa son arme dans la direction de sa cible. Mais au moment où elle s'apprétait à lui tirer dans la jambe, l'homme arriva à l'autre bout de la ruelle et une berline s'arrêta exactement devant lui. Touché à la jambe, le Nephilim poussa un hurlement mais poursuivit son chemin en boitant. Consciente que sa cible allait lui échapper, Ellen visa alors la tête.
Le coup de feu retentit dans la ruelle, et le corps s'effondra à quelques mètres seulement de la berline noire qui s'enfuit alors, laissant la Gardienne de Brume seule dans la ruelle avec sa victime.


Les Gardiens de Brume
MMP / Blakstad Films (2017)


Après le succès de ce premier film, le scénariste Andrew Graber ayant été engagé par Gérard Cousin Prod pour écrire la suite, il parle d'une trilogie centrée sur votre personnage, et pourtant vous n'acceptez de reprendre le rôle qu'une seule fois. Pour quelle raison ?

Je craignais de me retrouver bloquée dans une franchise si importante. Le tournage de ces deux superproduction m'a demandé beaucoup de temps et d'investissement, et je ne voulais pas continuer ainsi. J'ai donc prévenu de suite Andrew Graber que j'acceptais de reprendre le rôle, mais une seule fois. Il a alors prévu son scénario en conséquence.

Vous alternez par la suite entre de grosses productions telles que La Prophétie de l'Enfant ou Division Spade, et des films plus indépendants comme Bicéphale, que vous avez co-écrit, ou Antithesis, votre dernier film. Pourtant malgré vos très bonnes performances d'actrice à chaque fois, vous semblez plus dans votre élément dans ce second style de film que dans le premier.

Oui, les grosses productions permettent surtout de bien gagner sa vie. Mais malgré tout la plupart des rôles que j'ai acceptés, même dans des grosses productions, étaient pour moi des rôles que j'avais trouvés intéressants. Je ne signais donc pas uniquement pour le chèque qu'on me promettais.

Le film fantastique Bicéphale est sans doute votre projet le plus personnel, le seul film que vous avez écrit. A-t-il été facile pour vous de le faire produire ?

Dès que j'ai eut l'idée de ce film, c'est immédiatement à Quad9 que je l'ai proposé. Pour moi c'était la seule société capable de le produire. Je n'avais encore qu'une ébauche de scénario à proposer, mais je voulais travailler dessus avec Grant Batson, et qu'il le mette en scène. François n'a pas discuté longtemps, et a accepté mon projet.

On regarde immédiatement la bande-annonce du film telle qu'elle était dévoilée à l'époque dans les salles.

Image
Paula est née avec deux visages, l'un devant et l'autre derrière la tête. Disposant par ailleurs de deux cerveaux, elle intéresse la science par ses capacités de mémorisation, de calcul, et de puissance de réflexion. Devant l'avancée immense qu'elle représente pour l'humanité, elle obtient une place à la maison Blanche en tant que conseillère. Les jalousies qu'elle suscite vont très vite avoir de lourdes conséquences...

Bicéphale
Quad9 (2018)

Le film obtient cette année là l'Award du Meilleur Film Fantastique. Cela ne vous a-t-il pas donné envie d'en écrire d'autres ?

Si, et j'ai réfléchi à plusieurs autres idées par la suite, mais rien qui n'ait abouti.

Votre dernière apparition au cinéma est votre rôle dans le film Antithesis produit par InShadow Production™ . Pour quelle raison avez-vous décidé alors d'interrompre votre carrière ?

Je revenais tout juste d'une cure de désintoxication, et je pensais être alors assez solide pour reprendre ma carrière. Mais au cours de la promotion du film, j'ai vite senti que toute cette pression alors encore peser très lourd pour moi. J'ai compris alors qu'il fallait que j'arrête tout. Je n'avais plus aucun contrat en cours, alors j'ai décidé de quitter définitivement les écrans.

Vous avez publié un livre quelques années plus tard, dans lequel vous parlez de votre expérience dans le monde du cinéma. On ne peut pas dire qu'il donne vraiment envie de devenir acteur. Pour quelle raison alors revenez-vous vers ce métier ?

Je pense aujourd'hui avoir la maturité qui me manquait à l'époque. Je suis plus posée, et je sais d'avantage prendre de la distance par rapport aux choses. A l'époque je m'impliquais trop dans tout ce que je faisais. Mais comme je vous l'ai dit, j'hésite encore aujourd'hui entre revenir en tant qu'actrice ou tenter une carrière de réalisatrice.

Qu'est-ce qui vous attire dans cet autre métier ?

Pendant toutes ces années, j'ai beaucoup peint, et travaillé également comme décoratrice d'intérieur. Lorsque je travaillais j'ai parfois imaginé des scènes que je peignais, et que j'aurais aimé mettre en scène avec des acteurs. Ayant vu comment travaillaient les réalisateurs avec qui j'avais collaboré, cela a éveillé chez moi l'envie de tenter l'expérience. Mais j'hésite encore.

Pour le moment, on va voir pour commencer si le public souhaite ou pas vous revoir sur les écrans, car nous sommes arrivé au moment d'interroger les téléspectateurs. Comme chaque semaine, vous pouvez tous participer à ce sondage en votant sur le site Internet de TG1, rubrique "Retour à l'écran", ou sur la page Facebook de l'émission.
Avant de découvrir votre réponse à ce sondage, nous allons faire une courte pause publicitaire. Vous avez donc quelques minutes pour donner votre avis, puis nous nous retrouverons avec Ezra Hewitt pour la deuxième partie de ce nouveau numéro de "Retour à l'écran".

A tout de suite !
Chaîne Généraliste de Gérardmerveille
Avatar de l’utilisateur
TG1
Producteur culte
Producteur culte
 
Message(s) : 673
Inscription : Mar Mars 17, 2009 17:55
Localisation : Gérardmerveille

Audiences en chute libre pour "Retour à l'écran"

Message par Ciné Merveilles » Lun Août 10, 2015 14:06

Audiences en chute libre pour "Retour à l'écran"

Alors que le premier numéro de l'émission "Retour à l'écran" avait effectué d'excellentes audiences et obtenu de très bons retours à la fois du public et des professionnels du cinéma, la nouvelle émission de TG1 dans laquelle d'anciennes stars du cinéma viennent répondre aux questions de Jeff Berkley et découvrir si le public souhaite ou pas les revoir a vu ses audiences dégringoler sur ses deux derniers numéros.
En effet, si les deux premiers numéros consacrés à Megan Andrews et Alice Ayres avaient effectué de très bons scores, ceux consacrés à Jack Landers et Maxxie Kanno ont beaucoup moins attiré les téléspectateurs, qui semblent accorder moins d'intérêt aux acteurs qu'aux actrices, en témoignent les résultats des sondages effectués lors de chaque émission pour interroger les téléspectateurs sur leur envie ou non de revoir l'invité au cinéma. Si la tendance se confirme avec le nouveau numéro consacré à Ezra Hewitt, la chaîne envisagerait d'annuler l'émission. Cependant, il se pourrait que le principe soit recyclé pour devenir une rubrique qui reviendrait de temps en temps dans l'émission hébdomadaire TdinG de Ciné.
Un nouveau coup dur pour Rebecca Blakstad qui, depuis son arrivée à la direction de la chaîne de télévision a de grosses difficultés à faire remonter les audiences.
Avatar de l’utilisateur
Ciné Merveilles
Producteur culte
Producteur culte
 
Message(s) : 1499
Inscription : Dim Juin 15, 2008 21:01
Localisation : Gérard Merveille - la 1er gazette de GM !!!

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Corbeau » Lun Août 10, 2015 15:21

Tu dis ça par rapport au nombre de votes ? Mais quand je suis venu lire l'émission l'autre jour, le sondage n'était pas encore ouvert :wink:
Avatar de l’utilisateur
Corbeau
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 4150
Inscription : Jeu Nov 28, 2013 12:50
Localisation : Sur son arbre perché

Re: [TG1] --- Retour à l'écran

Message par Erbaf » Lun Août 10, 2015 16:51

Ezra Hewitt ! Une actrice de légende !
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8826
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

PrécédentSuivant

Retour vers Zone RPG

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron